Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2015

De beaux outils de serrurier au musée de Tinténiac

De belles vieilleries à découvrir au musée des vieux métiers. Retour en Bretagne pour mes vacances ou j’ai pu faire un tour à Tinténiac pour visiter pendant une demi-journée le musée de l’Outil et des vieux métiers sur les conseils avisé de Mon pote Michel serrurier à Neuilly sur Seine qui se passionne lui aussi pour les vieux métiers. Jamais, je n’ai découvert autant de machines anciennes ainsi que de vieux outils que, tout petit, je voyais dans les livres d’histoire de ma grande mère.

Entrez avant de juger !

Lorsque vous verrez ce musée de l’extérieur, vous aurez probablement la même impression que moi. Je n’y ai rien trouvé d’attrayant, j’ai même regretté un moment de m’être déplacé jusque-là. Mais j’étais encore dehors et j’étais loin d’imaginer ce qui m’attendait. Car à l’intérieur, au fur et à mesure qu’on découvre les choses qui s’y trouvent, on se rend compte que ce musée est une vraie merveille renfermant de grands trésors que les jeunes gagneraient à découvrir.

Une bonne organisation pour retrouver différentes catégories d’outils

J’ai été épaté par la bonne organisation au sein du musée. En fait, il est très facile pour un visiteur de retrouver des objets liés à un corps de métier qui l’intéresse particulièrement. On y trouve une dizaine d’ateliers exposant plusieurs catégories d’outils représentant divers métiers. Aussi, j’ai été surpris de voir des documents anciens relatifs à des contrats de travail ou d’apprentissage pour des emplois de tonnelier, de ferblantier, de cordonnier, de sabotier, de bourrelier...

Un musée pour de véritables cours d’histoire


Le moment passé dans le musée de l’Outil et des vieux métiers m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur les objets qu’utilisaient autrefois les travailleurs. Je me souviens encore de cette pince à sucre. On me fit savoir que les gens s’en servaient vers 1914, avant même la création du sucre en pierre. Dans le musée, il y en a 4 modèles dont une très grosse, qui fait tout de suite penser à des fers.

Durant la visite, j’ai marqué un long arrêt à une vitre où étaient rangés des objets géométriques assez insolites. Dans ce coin, on ne voyait que des compas et plusieurs autres instruments de mesure, comportant divers noms. Je me souviens par exemple de compas à rainette, de maître à danser ou d’épaisseur en huit. J'ai retrouvé certains outils que m'avait montré Sam mon oncle serrurier Niçois dans son atelier. Outils qu'il avait récupéré de son arrière grand père lui aussi serrurier métallier.

Voilà, j’ai vraiment passé du bon temps au musée de l’Outil et des vieux métiers et je vous invite à le découvrir. Vous avez encore le temps, car il est ouvert jusqu’au 30 septembre. Si vous avez des enfants de 7 à 14 ans, offrez-leur une visite, je vous assure qu’ils en seront heureux !

serrure;clé;outil de serrurier

27/10/2014

Une clef en forme de serpent

Le célèbre youtubeur serrurier Bosnianbill à l'oeil, il a trouvé dans une brocante, une serrure plutôt insolite. Il s’agit d’une serrure très différente de ses prédécesseurs. À première vue, elle est de forme arrondie. Toutefois, elle prend en effet une forme incurvée. Ainsi, elle ne peut pas s’ouvrir avec une clef de forme classique. Il faut une clef à plusieurs parties à la fois flexible pour la déverrouiller. Mais à quoi consiste l’invention d’un tel objet ?

Le mécanisme expliqué par Bosnianbill

Le youtuber Bosnianbill explique le mécanisme de cette nouvelle serrure via une vidéo. Il a affirmé qu’il serait inimaginable de démonter et remonter cet objet sans rencontrer de difficultés. Seul son inventeur sera en mesure d’effectuer ce type de démonstration. Bosnianbill pour sa part s’est donc contenté d’essayer d’ouvrir la serrure avec un crochet classique, mais en vain. Il est impossible de crocheter le verrou en une seule phase. Il faut une clef spéciale pour l’ouvrir. Le mécanisme est assez compliqué. Néanmoins, le youtuber a tenté quelques brevets pour essayer de le comprendre. Il n’est pas encore à la fin de son test et sa démonstration.

Le système de cette nouvelle serrure

Il faut crocheter cette serrure pour l’ouvrir. Vous penseriez peut-être qu’il serait plus facile de la déverrouiller dans ce cas. Cependant, ce verrou ne s’ouvre pas par simple technique de crochetage. Composée de plusieurs parties, cette serrure a besoin d’une clef spéciale pour être déverrouillée. La clef devrait être également composée de quelques parties pour déverrouiller en même temps chaque goupille intégrée dans la serrure. Sa clef prend la forme d’un serpent qui a à peu près l’apparence d’une fermeture. Vous l’introduisez dans le verrou de manière à aligner chacune de ses parties aux goupilles de la serrure. Vous tournez le tout ensemble, une fois chaque partie bien alignée, pour ouvrir ou fermer le verrou. 

Merci à mon ami Fabrice serrurier lyon pour cette découverte insolite.


13:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

26/08/2014

A Boston, des bancs chargent vos téléphones portables

Bientôt, les habitants de Boston n’auront plus de mal à recharger leur batterie à plat. En effet, des bancs chargeurs de téléphones portables vont être installés dans la ville.

 

banc.jpg

 

La ville de Boston aux Etats-Unis travaille sur un projet qui pourrait ravir ses habitants. Il s’agit de l’installation de bancs chargeurs de téléphones portables. Ce système de recharge de batterie de smartphones ou de tablettes a été mis en place par la société Soofa. Elle a fabriqué des bancs équipés de panneaux solaires et de deux ports USB. Ces bancs chargeurs de batterie seront installés à divers endroits de la ville. Pour recharger leurs téléphones portables, les habitants de la ville n’auront tout simplement qu’à connecter leur câble USB à ses bancs afin de recharger leur appareil.

L’installation de ces bancs chargeurs pour téléphones portables devrait être très utile pour la population, beaucoup de personnes étant surprises de constater que leur appareil est déchargé lorsqu’elles sont en pleine ville. Cela leur permettra donc d’éviter désormais ce genre de désagréments.